Graffink est parti à la recherche de revues créatives et originales qui nous parlent de culture web, de création visuelle et de courant alternatif.

Nichons-nous dans l'internet 




Soyons honnêtes, tout donne envie dans ce titre ; il est à la fois réconfortant et surprenant. Nous nous nichons dans l'internet chaque jour, mais sur papier c’est une autre histoire.
On y retrouve tous les éléments de la culture web qui nous sont chers : porngif, 9gag, darkweb, 4chan, bitcoin mania, twitter-game et j'en passe.
Chaque numéro à son lot de contributeurs, alors forcément chaque article à sa personnalité. Mais ce qui m'a plu aussi, c'est la construction du magazine. On passe d'un papier mat à brillant d'une page à l'autre, certaines mises en page sont déstructurées, on y trouve des illustrations faites à la main ou vectorielles...
Vous l'aurez compris, Nichons-nous dans l'internet n'est pas une vitrine sans saveur de l'internet que nous utilisons aujourd'hui. C'est une revue qui enquête, découvre, tranche, examine, et surtout qui "imprime internet avant que ça ne s'arrête". 


Journal Errratum




J'ai découvert Errratum il y a peu de temps, c'est un journal gratuit qui publie en grande partie des illustrations. 
Du haut de son A3 et de sa quinzaine de pages, ce petit journal nous livre sans prétention les œuvres de plusieurs artistes contributeurs. On y découvre forcément de belles choses et de nouvelles personnes à suivre de près.
Gratuit, distribué dans plusieurs librairies à Paris (et ailleurs), et consultable en ligne, tous les éléments sont réunis pour y jeter un œil !


Jungle Juice




Jungle Juice a une vraie tête de fanzine, et ça tombe bien car c'en est un, plus précisément celui du collectif Supernova. - "Qui ça ?" 
Eh bien rien de mieux que Supernova pour parler de son organisation : "Nous conjuguons nos efforts pour rendre compte de la diversité de la création contemporaine et des musiques électroniques lors d'événements que nous imaginons au fil de nos rencontres et de nos coups de cœur. Supernova édite de la musique et de la littérature, produit ou co-produit des performances, des lives et soutient les artistes qui gravitent autour d’elle."
Jungle Juice représente cet esprit-là. C'est par le biais de poètes, de journalistes, et de libres penseurs que la revue prend vie tous les trois mois.


Collection Revue




Collection Revue est un riche condensé de dessins contemporains, mais pas que. Le dessin est pensé comme le point de départ de ce magazine, mais il est aussi ouvert à plein d'autres pratiques qui en dérivent. Avec une sélection d'artistes émergents ou non, Collection Revue n'est pas regardant sur les différentes catégories qu'il traite, et c'est tant mieux. Ainsi, vous pourrez trouver une interview avec un plasticien et ensuite lire l'extrait d'une BD déjantée.
Côté web, leur Tumblr est bien fourni et vous donnera une idée sur l'esprit de la revue !


Ressources web 


Graffink repartira bientôt à la pêche aux revues, d'ici là, bonne lecture ! (Et si vous en connaissez d’autres, dites-le nous !)


Vous connaissez sans doute le travail d'Alberto Seveso, mais vous ignorez qu'il s'agit de lui. Adobe fait appel à lui et son immense talent afin de célébrer cette année un événement de grande envergure, les 25 ans de Photoshop :


Cet italien qui habite maintenant au Royaume-Uni, à Bristol, n' a plus rien à prouver à la communauté des designers/créateurs à laquelle il appartient, son travail est mondialement connu et reconnu (et adoubé par le grand gourou de la création graphique).

En plus de travailler avec de grandes marques, Seveso entretient son portefolio. Vous l'avez sans doute remarqué, chez Graffink on aime le psychédélique et ses lignes envoûtantes, et Alberto Seveso ne déroge pas à la règle.

Voici ci-dessous une sélection de ses plus belles créations à base d'encre et d'eau, une technique qu'on appelle aussi le Liquid Splash. Seveso emmène cet art à un tout autre niveau et photographie la dissolution de l'encre dans l'eau. Le résultat est bluffant et donne littéralement envie de plonger dans son écran pour explorer les paysages qui se dessinent à l'écran. Le rendu visuel est limite de type sculptural, et on ne peut s'empêcher de  penser au travail de Reify avec l'imprimante 3D (voir cet ancien article de Graffink).

Graffink vous propose une sélection des plus beaux clichés d' "underwater ink". Laissez-vous envoûter ou bien ré-envoûter une nouvelle fois.


Il Mattino ha l’oro in bocca


Dropping



Disastro Ecologico



Hipernosis


The Black Trap In Munich