• Invention / Design, regards croisés | CNAM | jusqu’au 6 mars 2016

Le Musée des arts et métiers présente une exposition inédite imaginée par le duo de designers industriels “Les Sismo”, qui possède un studio indépendant de design et d’innovation.
On y explore les liens entre design contemporain et histoire des inventions et le lien intime qui existe entre inventeur et designer.

L’exposition nous présente une sélection de 100 objets issus des collections du musées et des pièces contemporaines provenant de grandes institutions publiques ou de collections privées.






  • Arts Factory Summer Sessions | Arts Factory Bastille | jusqu’au 30 juillet 2015

Pour fêter le premier anniversaire de leur installation au 27 rue de Charonne à Bastille, Arts Factory lance les Summers Sessions avec une succession d’événements jusqu’au 30 juillet.

Au programme : expos, concerts, ateliers participatifs et autres rendez-vous à suivre.
Sur les 4 niveaux de la galerie, venez découvrir l’univers psychédélique et géométrique d’Arnaud Loumeau, Fräneck ou encore Lasse & Russe.

Et n’oubliez pas l’espace librairie où une sélection exclusive d’ouvrage graphiques et d’éditions limitées sera proposée en permanence !





  • Les Cahiers Dessinés | La Halle Saint Pierre | jusqu’au 14 août 2015
Les Cahiers Dessinés sont une maison d’édition basée à Paris et ayant pour vocation de publier les ouvrages consacrées au dessin, sous toutes ses formes, de tous les pays et de toutes les époques.

Ils exposent jusqu’au 30 août prochain à la Halle Saint Pierre à travers un large panorama de dessins et 65 artistes.

Cette exposition est définitivement marquée sous le signe de la diversité en juxtaposant les époques et les univers, passant de Victor Hugo aux anonymes d’aujourd’hui, et met en lumière ce langage universel qu’est le dessin.



  • Pol Bury, Instants donnés | L’Espace Fondation EDF | jusqu’au 23 août 2015
A l’occasion du 10e anniversaire de la disparition de Pol Bury, La Fondation EDF a voulu rendre hommage au célèbre sculpteur à travers une grande exposition rétrospective.

On y découvre un demi siècle de créations contemporaines mêlant les matériaux les plus variés et les formes les plus souples.

Pol Bury interroge l’espace et le temps, avec toujours cette volonté de capturer le mouvement, ce qui donne un rapport privilégié entre l’objet artistique et son observateur.



  • Felice Varini | La Villette | jusqu’au 13 septembre 2015
La Villette accueille l’artiste peintre et plasticien Felice Varini pour quatre créations réalisées in situ. En extérieur, à la Galerie Est de la grande halle, et le pavillon Paul Delouvrier, vivez une expérience en 3 dimensions.

Son oeuvre est faite de formes géométriques qui dynamitent l’ordre des perspectives établies.
Plus d’infos






Le film "Love & Mercy" sortira très prochainement au cinéma. Il nous raconte l'histoire de Brian Wilson, le charismatique mais torturé leader des Beach Boys, interprété par le très bon John Cusack. Le film sort le 1er juillet 2015 en France.

C'est l'occasion pour Graffink de vous parler de l'artwork qui sert la sorte du film. Il est réalisé par Kii Arens, un artiste américain propriétaire de La-La Land Gallery à Los Angeles. Fervent défenseur des arts graphiques, cet homme est un touche-à-tout. 

Il crée ses œuvres via différents supports : pochettes d'albums, packaging, photographie, création de posters, direction artistique, réalisateur de clips, designer et enfin producteur de musique. Grand amateur des Beach Boys, il explique la signification de cet artwork : « Je suis fan depuis toujours de Brian et sa musique, et le film est un étourdissement absolu. Je voulais titiller les esprits d'un été sans fin avec une touche de triste folie dans cette création. La grande vague bleue a parfaitement fonctionné pour illustrer les luttes qui existent dans l'esprit génial de la plus grande légende vivante de ce monde. »1

Oscillants entre un graphisme pop et un délire psychédélique, voici une sélection de quelques travaux de Kii Arens :

                                                     
                                                     Poster pour le festival Coachella 2015


                                                          Affiche pour le concert de Beck

                                                         
                                                        Poster pour le groupe Phantogram


                                               Affiche pour le groupe Queens Of The Stone Age


                                                       Affiche pour le groupe Tame Impala

Facebook

Instagram

Twitter

Site

1http://www.ew.com/article/2015/04/23/brian-wilson-love-mercy-poster


Jimi Hendrix - Manic Depression

L'info est tombée il y a quelques mois : le collectif américain REIFY révolutionne le petit monde du design et de la musique en se servant d'une imprimante 3D.

Pour rappel, l’impression 3D permet de produire un objet réel : un opérateur dessine l'objet sur un écran en utilisant un outil de Conception Assistée par Ordinateur Le fichier 3D obtenu est envoyé vers une imprimante spécifique qui le découpe en tranches et dépose ou solidifie de la matière couche par couche pour obtenir la pièce finale. C'est l'empilement de ces couches qui crée un volume.

REIFY nous permet de visualiser notre morceau préféré grâce à l'utilisation d'un algorithme qui enregistre les vagues de sons transmises par la musique. Pour les fans de Kandinksy, c'est un rêve devenu réalité, la synesthésie prend forme devant nos yeux. 

Cette sensibilité atypique chez certains individus (due à une anomalie neurologique) mélange plusieurs de nos cinq sens. Par exemple les lettres de l'alphabet ou les nombres sont perçus différemment, ils sont colorés chez certaines personnes. Il existe d'autres formes de synesthésie : la synesthésie numérique (nombres associés à des positions dans l'espace) ou bien encore la synesthésie de personnification linguistique...il existe en tout 152 formes de synesthésie.


Il s'agit bien de cette expérience que nous propose REIFY et chez Graffink, nous ne lassons pas de regarder encore et encore ces morceaux prendre vie devant nos yeux. Voici quelques échantillons de musiques...

Bonne écoute !


                                                  Serge Gainsbourg - Requiem pour un con


                                                               FKA Twigs - Two Weeks
                                                          

                                                         Nina Simone - To Love Somebody
                                                   
  
                                                              The War On Drugs - Suffering

REIFY

Instagram



« […] La culture du design est définie par la création de formes empreintes d’une vision à long terme, de matières dont la tactilité interroge, de finitions qui anticipent les courants contemporains de l’esthétisme. Ainsi, le design est un acte créatif qui nous correspond mais également un acte réactif aux signes précurseurs de l’avenir. De ce fait, il peut être perçu comme annonciateur des courants de vie et considéré comme un prophète de notre époque, capable de préfigurer notre futur. »

Lidewij Edelkoort, commissaire de l’exposition

Voici un bout de l’édito que nous est donné à l’entrée de l’exposition « Oracles du Design » qui se trouve à la Gaîté Lyrique jusqu’au 16 août 2015. L’oracle de l’ancienne pythie de Delphes s’est transmuté en chaise de Kawabuko pour nous conter notre avenir. Le design, comme la mode, serait le reflet de notre époque et de nos habitudes, ainsi Lidewij Edelkroot nous propose de découvrir ce monde qui nous entoure à travers un parcours d’exposition en dix thèmes : archaïque ; nomade ; abstrait ; naïf ; curieux ; simple ; gonflé ; organique ; humble ; mutant.
Toute en sobriété, la scénographie mise en scène par Clémence Farrell, nous offre la possibilité d’observer les objets de notre quotidien (un téléphone, une table, des chaises…) dans un décor clair et spacieux, mais aussi d’en découvrir d’autres un peu plus saugrenus tels qu’un lapin empaillé ou la célèbre lampe Gun de Starck. Le ready-made de Duchamp est bien là, en face de nous. 

A travers cette exposition est questionnée la place de l’objet dans notre quotidien, mais aussi son sens dans nos vies. A l’heure de la dématérialisation de tous les supports, nous sommes de plus en plus matérialistes et avides de possession. La commissaire de l’exposition ajoute même que « plus notre vie est virtuelle, plus nous avons besoin de matériel. Nos doigts recherchent des choses tactiles ; on veut du grain partout : dans ce que l'on mange, dans les savons, dans les plastiques. Le design hypermatérialise les objets pour répondre à ce besoin. Le choix de la matière est presque devenu plus important que la forme ou la fonction.»1
Nul besoin de suivre précisément la signalétique pour pouvoir comprendre le sens profond de l’exposition, il se donne à nous naturellement. L’accumulation, l’amoncellement, la transformation ou bien même l’abstraction des objets qui nous sont présentés témoignent de la force de notre  rapport à eux qui détermine notre environnement quotidien, et qui nous laisse contempler une partie de notre évolution. Cette chaise Kawabuko serait-elle clairvoyante ? Seul l’avenir nous le dira.

Le + de l’exposition : nous avons adoré le bloc de papier qui offre une présentation personnalisée de chaque thème, ainsi que les légendes des œuvres exposées. Très astucieux ! 


Cliquez ici pour tester quel thème vous ressemble le plus !






La sélection de clips musicaux du mois de juin.Aussi bon à écouter... qu'à regarder !

Au menu : Dot, ALB et 20syl 

ALB x The Road


Artist : ALB
Directed by Julien Lassort 
Producted by Solab 
Motion Designers : Loïs de Cornulier, shoobAKA, Abel Reverter, Phong Luong, Bérengère Morel, Benjamin Guillaume, Julien Lassort





20syl x Back & Forth


Artist : 20syl
Directed by Porthé




Dot x Roookie



Artist : Dot
Directed by Frank Robnik





#2, Arthur Froger, GUIZ Digital

Cette semaine dans notre rubrique, nous vous présentons Arthur Froger, 26 ans, Directeur Artistique Junior au sein de l'agence GUIZ Digital, mais aussi co-fondateur de la start-up Bubblz, une plate-forme de partage de fichiers en ligne à volet communautaire. Elle attire les plus gros investisseurs en numérique du moment tels que Xavier Niel ou Marc Simoncini. Un profil atypique que nous vous proposons de découvrir.

Quel est ton parcours ?

Mon background est classique : j’ai fait 1 an de Fac d’Anglais après le bac, puis j’ai enchaîné avec l’Institut de l’Internet et du Multimédia pendant 5 ans. C’est alors que j’ai découvert lattrait du design graphique.
Lors de ma 4ème année à l’IIM, j’ai effectué mon stage chez Publicis. L’environnement en grande agence me plaisant, j’ai alors continué dans cette direction lors de mon stage de fin de cursus effectué chez Nurun, agence de conseil en innovation digitale, qui met le focus sur le Design Thinking (procédé qui met l’utilisateur final au centre de la réflexion afin de créer le meilleur produit possible). Durant ces deux expériences, mes missions consistaient à concevoir et réaliser des sites web et applications mobiles pour des clients comme Yves Saint-Laurent, L’Oréal, Lacoste ou bien encore la FNAC.
Après l’école, j’ai été contacté par quelques chasseurs de tête, et l’un d’eux m’a mené vers le poste que j’occupe actuellement : je suis DA digital junior chez GUIZ Digital, une start-up digitale très sympa d’une dizaine de personnes, spécialisée dans le Luxe et la Santé, située à Boulogne-Billancourt.

Pourquoi avoir choisi la Direction Artistique ?

Car c’est cool comme job, non ? (ndlr : oui c'est vrai que c'est bien cool !)
Plus sérieusement, je trouve que c’est un job où chaque journée est différente. Le corps du métier reste le même (créer des sites web, des applications ou tout autre dispositif), mais chaque projet est différent, chaque client a ses propres objectifs, moyens, cibles etc… Et puis surtout, le digital est un secteur en constante évolution, et il faut sans cesse se tenir au courant des dernières technologies et modes afin de rester pertinent pour le client. C’est donc un métier où l’on apprend sans cesse.

Quelle est ta journée type ?

J’arrive au travail vers 9h30. En général le chef de projet ou le Directeur de Clientèle vient me briefer dans la foulée, ou bien on organise une réunion avec toute l’équipe composée d’UX designers et de chefs de projet. Une fois que l’on sait dans quelle direction on veut aller, nous “cassons” le projet en plusieurs sous-tâches, que l’on répercute sous forme de cartes dans Trello, un logiciel de gestion de projet.
A partir de là, je commence à poser quelques idées ou concepts créatifs par écrit. Si ces idées sont validées par l’équipe, je peux commencer à prototyper ces concepts sur papier jusqu’à ce que je sois prêt à les maquetter et mettre en ligne sur InVision.
A ce stade, il y a énormément d’itérations opérées avec l’équipe ainsi qu’avec le client, ce qui nous permet de rendre le produit le plus fini possible.

Raconte-nous l’histoire de Bubblz

Durant mes études et à la suite de mes stages, j’ai co-fondé une startup. En effet, j’avais envie de créer un produit qui réponde à un vrai besoin, qui améliore la manière dont nous échangeons des fichiers. Avec 2 amis, nous avons donc fondé Bubblz, une plate-forme de partage de fichiers en ligne à volet communautaire. Vous pensez forcément à Dropbox ou WeTransfer. Nous sommes en fait une solution complémentaire à Dropbox : là où Dropbox est excellent pour stocker ses fichiers en ligne, il l’est beaucoup moins pour partager ces derniers. Avec Bubblz, on peut en 1 seul clic partager n’importe quel fichier à un contact, grâce à un design jamais vu dans une application web de partage de fichier. Nous mettons aussi en place énormément de fonctionnalités très pratiques telles qu’une application iOS ainsi qu’une extension Chrome, que vous pouvez découvrir en vous rendant sur Bubblz.net. 
On est particulièrement fiers du travail réalisé sur l’extension Chrome, car elle permet de transférer n’importe quelle image trouvée depuis un navigateur web à un contact en 1 clic, et ce en restant dans le navigateur. Parmi nos investisseurs, nous comptons entre autres parmi les plus connus Xavier Niel (Free), Marc Simoncini (Meetic) et Jacques-Antoine Granjon (Vente-privee.com), qui nous ont fait confiance et ce qui nous conforte donc dans l’idée que notre produit a un vrai potentiel.

Choisi un des travaux, et explique pourquoi c’est ton préféré.

Sans surprise, je vais parler de Bubblz ! Et plus particulièrement du dashboard qu’on a mis en place.

Il y a quelques mois, nous sommes allés à San Francisco afin de présenter Bubblz devant le gratin de la tech californienne. Il y avait notamment MC Hammer (le rappeur qui chantait ça) et il a adoré l’interface, tellement qu’il nous a tweeté : 


Quels sont tes plans pour l’avenir ?
De continuer à évoluer dans mon agence, prendre toujours plus de responsabilités, et surtout gagner toujours plus d’appels d’offre !
Pour ma startup Bubblz, mes plans sont de lancer à court terme l’application iOS et l’extension Chrome. Pour la suite, on verra ;)
  
Coup de cœur du moment ? (graphiste, innovation, design, agence…) ?
J’adore ce que font les agences Uzik et 84.Paris En ce moment elles font partie des meilleures agences parisienne à mon sens.
En matière d’innovation, la mode est à la réalité augmentée, j’attends de voir ce que cela va donner au niveau design quand ça sera démocratisé, mais ça peut être un axe de développement pour les designers intéressant.

Un conseil à donner / message à faire passer ?
Quelques conseils que j’aurais aimé qu’on me donne lorsque j’étais étudiant :

·         Ne pas hésiter à travailler au début gratuitement ou pour pas grand-chose. C’est en passant par-là que l’on gagne en connaissance et en maîtrise.

·         Les réseaux sociaux sont très importants dans nos métiers. Le meilleur moyen de se faire “connaître” est de créer un blog (ou avoir un Twitter) et de poster régulièrement. Ainsi vous pouvez montrer votre passion pour tel ou tel sujet, et si vos posts sont de qualité, ils attireront peut-être du monde. Le blog est aussi un excellent moyen de montrer à un éventuel recruteur qui vous êtes à travers ce que vous écrivez.

·         Ne pas hésiter à contacter des chasseurs de tête pour trouver un emploi : ils ont une connaissance des entreprises du marché que nous n’avons pas, et sont à même de trouver pour vous des agences qui correspondent à votre profil. Le meilleur moyen pour se faire repérer étant quand même d’avoir un profil LinkedIn bien rempli. Suivez des entreprises sur ce site, joignez des groupes en rapport avec votre expertise; postez-y des articles, faites-les vivre, en bref, entretenez des relations !

Quelques liens utiles 

Sites web
Which Test Won (site très intéressant pour les gens qui aiment l’UX)
Design Modo (des conférences sur le design)

Lectures
Frank Chimero - The shape of design
Khoi Vinh - Ordering disorder
Walter Isaacson - Steve Jobs
Tim Ferriss - La semaine de 4 heures

Le mot de la fin
N’hésitez pas à faire part de vos commentaires en vous rendant sur Bubblz !
Par ailleurs, Bubblz recherche des profils intéressants (en stage ou autre) pour les aider dans leur développement. N'hésitez pas à faire un tour sur leur page Facebook si vous êtes à la recherche de missions !




Graffink a sélectionné pour vous trois belles revues au design époustouflant, La Revue l’ADN, INfluencia et Cercle Magazine.
Mais par ce qu’il n’y a pas que l’apparence qui compte, ces trois revues ont également un contenu éditorial fort, associant culture numérique, innovation, création contemporaine.


  • La Revue l’ADN



L’ADN est une revue trimestrielle vue comme étant le prolongement de son site site web. Voilà comme elle se décrit : “Hybrides, agiles, mutants, ouverts… nous sommes tous invités à l’être. C’est l’époque qui veut ça. Et l’ADN vous propose de porter sur le présent un regard curieux.”



La Revue l’ADN vous invite à plonger dans l’univers de la culture du numérique, de la technologie et des nouvelles tendances de consommations. Pour cela, elle vous propose des reportages, des interviews, des reportages photo, … Le tout mis en page par Violaine et Jeremy, un studio d'illustration et d'arts graphiques à Paris.




En somme, un magazine bien complet de 212 pages (vous avez le temps de savourer), broché, numéroté (attention, ventes limitées !).
Petit bémol : le magazine ne peut pas être consulté en ligne.


Pour se le procurer, rendez-vous dans les plus belles librairies indépendantes de Paris, comme la librairie du Palais de Tokyo, le Genre Urbain, et bien d’autres encore !
Ou passez directement sur leur site pour un abonnement annuel ou un achat par numéro.


  • La Revue INfluencia



Chaque trimestre, INfluencia publie sa revue sur la communication et les grandes tendances de consommation. On y trouvera 150 pages de dossiers bien ficelés autour d’une seule thématique à chaque numéro, le tout construit et mis en lumière par des hommes et femmes du marketing, des sociologues ou encore des philosophes…



La Revue INfluencia en est à sont 13ème numéro intitulé “L’influence : Vices et Vertus”. Elle nous parle de l’influence entre les marques, les médias et les consommateurs, pour le meilleur… Comme pour le pire.
Vous trouverez également des revues sur le Design, le Futur, la Data, l’Innovation… Alors si vous voulez en savoir plus sur une de ces thématiques, n’hésitez pas à faire un tour sur leurs numéros déjà publiés !



D’autant plus que la Revue INfluencia est également disponible en version on-line, directement sur leur site, et vous offre un style de lecture moderne et un contenu dynamique, en grande partie grâce au superbe travail de création d’Emmanuel Cloix !


  • Cercle Magazine



Cercle est un magazine thématique annuel qui s’adresse à une communauté de créatifs et de passionnés d’édition.
Il est axé sur l’idée de regrouper autour d’une thématique par numéro les aspects professionnels, littéraires, visuels, scientifiques, artistiques de ce thème, et propose un magazine de 150 pages “curieux, léger, mais exigeant”.




Cercle est aussi support pour mettre en avant la création artistique contemporaine.
A travers un graphisme soigné et varié, le magazine nous invite dans un univers atypique à travers 6 conversations, et 1 portfolio central qui regroupe 10 artistes et des rubriques variées.




Cercle a sortit 3 numéros aux thématiques pleines de mystères : La Forêt, Science-fiction et Insectes, à découvrir sur leur site internet.
Cercle vous propose également à travers leur site internet de découvrir certaines des rubriques du magazine dans leur totalité.


Bonne lecture !